Du 18 au 31 mai Peinture de TAWAK avec Marinette

Mi-mai, Marinette doit solder ses congés, son état de santé lui permet de partir sur TAWAK ,

En chemin, nous nous arrêtons chez mon frère François pour lui donner l’ancienne ancre de TAWAK, une CQR de 30 livres pour son nouveau bateau à la Tremblade. Dans la vase, le poids devrait suffire,

Ancre CQR

L’ancienne CQR de TAWAK


Nous trouvons TAWAK dans l’état où je l’avais laissé en Avril, hormis une couche de poussière non négligeable, due aux voitures passants à proximité,

Clin d’œil pour B. Purel qui est capitaine sur le même genre d’engin à Toulouse :

Bateau éboueur "pour Bernard Purel"

« Nettoyeur » de La Vilaine

 Nous commençons notre séjour par prendre contact avec le fournisseur des plaques supports de bloqueurs de drisses sur le mat, Il doit venir nous les installer dans la semaine. Nous allons ensuite nous promener sur la plage de la mine d’or à Pénestin, endroit que Marinette apprécie particulièrement.

Plage de la Mine d'or

La plage de la mine d’or

Plage de la Mine d'or

La plage de la mine d’or

 Nous nous baladons aussi à La Roche Bernard ; Marinette dessine un vieux gréement qui passe devant nous,

Vieux gréement

Vieux Gréement à La Roche Bernard

 Puis nous attaquons le gros du travail lors de notre séjour : sieste, antifouling, peinture de la coque et du pont, attente de la pose des bloqueurs.

Antifouling Peinture de l’antifouling « blanc »

 Antifouling

 Marinette fini la première couche

Antifouling

Antifouling supposé être blanc

Antifouling

Le troisième pot est plus blanc

J’ajoute un fournisseur à ma liste :

L’inflexible le bistrot du port d’Arzal, dans lequel nous mangeons tous les jours à midi, car il est difficile de cuisiner à bord sans pouvoir utiliser l’évier. En contrepartie, nous nous contentons d’un thé le soir.

Nous faisons quelques promenade : Questembert et sa halle du XVIIème siècle, un passage à Redon sous la pluie,

La halle du XVI ème

La Halle du XVIIème de Questembert

Questembert

La Halle du XVIIème de Questembert

Entre les averses, nous nous attaquons à la peinture des œuvres mortes, avec une nouvelle couche de vert anglais :

Nouvelle couche de vert

Marinette donne les derniers coup de pinceau

Peinture de la coque

Enlèvement des papiers collants de cache

Peinture de la coque

Le résultat est correct, malgré le « blanc » de l’antifouling

Marinette s’attaque à la peinture du pont, mais c’est beaucoup plus compliqué, il faut cacher tout l’accastillage, cela prend un temps fou, en plus la position n’est pas confortable ; malgré tous ça, elle en aura peint les 2/3 à la fin du séjour,

c’est « vilaine en fête », un rassemblement de vieux gréement, nous les regardons au port d’Arzal :

Vilaine en fête

Arrivée des premiers vieux gréements

Les vieux gréements s'amarrent le long du quai

Le Corentin

 Le soir, un fest-noz à lieu sur le port, Nous sommes impressionnés par l’ambiance, la qualité des groupes musicaux et le nombre de participants aux danses,

Pendant tous le séjour, nous avons attendu les supports de bloqueurs de drisse. L’artisan est bien venu, mais les pièces n’étaient pas bien ajustées, il a du faire de nombreux aller-retour vers son atelier, puis il lui manquait les rivets spéciaux pour le mat. Nous attendons donc toujours.

Je veux etre là pour vérifier que la GV passe...

Je ne veux pas d’installation en mon absence

 Fin du mois, et retour à Naves en passant par Saint-Egrève avec une voiture aussi pleine qu’à l’aller,

Retour à Naves

ça va rentrer?

Comme d'habitude, la voiture est pleine.

c’est rentré,

À propos de Jean MILLON

Skipper/Propriètaire du Trismus 32 "TAWAK"
Ce contenu a été publié dans 2014, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.